Fatale de Jean-Patrick Manchette

Publié le par Parluisaud

Manchette FataleJ'ai enfin lu Manchette ! C'est mon ami Paul Art qui va être content. Il faut dire que c'est son article pour le tout premier numéro des Fauteuses de trouble qui m'a donné envie de me plonger dans Fatale. C'est d'ailleurs lui qui m'avait déjà donné envie de lire  Versus d'Antoine Chainas. Je lis peu de romans noirs, à tort, car mon imaginaire est plutôt friand pour des ambiances meurtre/sang/mystère et psychopathes. Un reste d'adolescence gothique sans doute. Ma bonne résolution de 2012 était donc d'en lire plus, en commençant par tous ceux chroniqués par Paul Art pour les Fauteuses.

 

Que dire de Fatale ? Je ne raconterai pas ici l'intrigue, assez ténue d'ailleurs. Fatale c'est l'histoire d'une femme qui tue. On ne sait rien d'elle sauf qu'elle exécute des contrats qu'elle provoque elle-même en remuant la merde dans les milieux bourgeois de petites villes françaises. J'ai été absolument emballée, hypnotisée par les premiers chapitres et en particulier celui de la choucroute dans le train. J'ai aimé suivre la nouvelle identité de l'héroïne, sa rencontre avec le baron Jules, les secrets de la petite ville qui se dévoilent. Malheureusement, je suis restée sur ma faim. Pas tant à cause de l'énigme que reste l'héroïne que du récit qui perd de sa force et qui s'oriente vers un assez conventionnel face-à-face final. Je n'ai retrouvé la force de l'épisode de la choucroute et la puissance de l'écriture de Manchette que dans les dernières lignes, d'autant plus frustrantes du coup : "Femmes voluptueuses et philosophes, c'est à vous que je m'adresse". 

 

J'étais donc un peu déçue en refermant ce très court roman, mais il a cependant provoqué en moi l'envie d'approfondir l'oeuvre de Manchette.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Les Perroquets de la place d'Arezzo 30/10/2013 08:04

C'était un peu hésitant au début, mais à force de lire, ça devient intéressant.

Guillome 30/12/2012 13:19

je viens de terminer ce roman. c'est loin d'être mon préféré. puut-être qu'ayant à présent pratiquement tout lu de lui, je suis moins surpris. pourtant j'avais reçu un électrochoc à ma première
lecture de manchette, c'était avec "nada" que je te conseille vivement !