Parole retrouvée

Publié le par Parluisaud

Après presque un an de mutisme total, je vais retrouver peu à peu la parole. C'est mon amie Elisabeth qui m'a donné envie de la reprendre.

Je commence en douceur avec le début d'une critique réalisée pour le numéro en cours des Fauteuses de trouble. D'autres, présentes sur ce blog, ont d'ailleurs été publiées dans des numéros précédents.

 

A très bientôt...

 

La Garçonne et l'assassin de Fabrice Virgili et Danièle Voldman

C’est une bien fascinante histoire que nous racontent Fabrice Virgili et Danièle Voldman dans La Garçonne et l’assassin. Une histoire de couple qui suit le cours de l’Histoire dans les années 20. Du couple, il en est question dès le titre trompeur qui fait apparaître les deux protagonistes. Mais la garçonne n’est pas celle que l’on croit et l’assassin non plus. Car c’est une histoire de trouble dans le genre. La garçonne, c’est le mari et l’assassin, l’épouse. Troubles du genre, troubles de l’Histoire : si Paul Grappe, marié à Louise Landy, tous deux ouvriers parisiens dans les années 1910, devient Suzanne Landgard, ce n’est ni par désir ni pour afficher une identité sexuelle qui se cherche : c’est pour échapper à la condamnation qui le menace après avoir été jugé déserteur lors de la Première Guerre Mondiale. Paul pousse la dissimulation et le changement d’identité au-delà des genres, mais continue de vivre avec Louise, à la mode garçonne.

 

Lire la suite.


 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article